Google prévoit de mettre fin aux cookies tiers dans Chrome d’ici 2023

Vendredi 20 août 2021 4 minutes

D’ici fin 2023, Google projette d’éliminer pour de bon les cookies tiers de son navigateur Chrome. Il regagnera ainsi la liste des navigateurs web délaissant la technologie de suivi des cookies comme Safari, Firefox ou encore Brave.

Les cookies c'est quoi ? Notre vidéo pour tout comprendre.

Les cookies tiers sont généralement utilisés pour le ciblage publicitaire. Ils sont collectés par des opérateurs extérieurs du site web visité et sont ensuite vendues à des industries de la publicité en ligne qui s’en servent alors pour mettre en place des campagnes publicitaires très performantes.

illustration de cookies dans une usine

Quel est le problème avec les cookies tiers ?

Les cookies tiers sont de moins en moins acceptés par les internautes. Ces derniers sont effectivement extrêmement soucieux de la protection de leurs données personnelles et de leur vie privée. En effet, les cookies tiers collectent d’énormes quantités de données personnelles dont certaines peuvent s’avérer être sensibles. Et le problème ne s’arrête pas là. Les cookies enregistrent le comportement de l’utilisateur et le chemin du visiteur sur Internet afin de créer par la suite un profil utilisateur. Les cookies tiers fournissent ces données brutes à un secteur nommé AdTech (Advertising Technologies) qui s’appuie sur ces conclusions pour anticiper le comportement des utilisateurs, et que les annonceurs paient chaque jour dans le cadre d'enchères. Sur la base de ce profil utilisateur, les annonceurs peuvent alors mettre au point de la publicité personnalisée aux utilisateurs de leur site internet.

C’est ainsi que les cookies tiers sont à l’origine de la surabondance des publicités intrusives et non consenties. Ils portent donc grandement atteinte à la vie privée des internautes et c’est dans cette logique-là que Google a décidé de s’en séparer.

Qu’est-ce que Google veut concrètement faire ?

En abandonnant les cookies tiers, Google entend privilégier une démarche beaucoup plus éthique qui consiste à exploiter les cookies natifs pour améliorer l’expérience client et maximiser la fidélisation des internautes identifiés. Les cookies natifs sont enregistrés et utilisés par le site internet que visite l’internaute. Les informations collectées traitent notamment du comportement de l’internaute durant sa visite sur le site (données de connexion, préférences, historique, etc.). En incitant les annonceurs à privilégier leurs données natives, Google les pousse à renforcer leur connaissance des comportements de leurs utilisateurs, ce qui permettra par la suite, de favoriser leur navigation sur le site ainsi que d’améliorer les services proposés.

Une initiative de Google qui inquiète ?

La décision de Google d’éliminer les cookies tiers d’ici 2023 n’a pas vraiment ravi les spécialistes du marketing et les agences de publicité. Ces derniers émettent en effet des inquiétudes autour des stratégies marketing à conduire. Ainsi, 69% des directeurs marketing s’attendent à des baisses de performances à cause de la disparition des cookies tiers et craignent que la suppression générale des cookies tiers ne porte préjudice à l’économie d’internet. Et s’ils n’avaient pas si tort que ça ? Selon Google, la plupart des éditeurs risquent de perdre entre 50% et 70% de leur chiffre s’ils ne revoient pas leur manière d’appréhender la gestion des annonces et des données d’ici 2023.

C’est donc une nécessité pour les annonceurs et marketeurs de mettre en place le plus tôt possibles de nouvelles stratégies marketing car tôt ou tard, ils seront obligés de composer dans un monde sans cookies tiers.

Comment se préparer pour faire face à l’ère post-cookie tiers ?

Des outils de collecte et de gestion de données existent déjà pour aider les médias et les marques à surmonter un avenir sans cookie tiers. Ils leur permettent notamment de mieux segmenter et utiliser les données qu’ils possèdent déjà.

illustration de cookies dans une usine

Les marketeurs peuvent par exemple se tourner vers la Search Intelligence pour construire des audiences qualifiées. A titre d’exemple, la société de Search Intelligence, Captify, a créé une technologie qui s’appuie sur la recherche linguistique et qui exploite des milliards de recherches internet mensuelles afin de diffuser des campagnes.

Les marques doivent également établir leur propre base de données et penser de nouvelles manières de solliciter les utilisateurs à partager leurs données (via des formulaires, des landings pages ou des newsletters par exemple). De plus, il ne faut pas constamment chercher à récolter toujours plus de données mais plutôt essayer de perfectionner le traitement et l’utilisation de ces données pour ainsi personnaliser l’expérience client et construire des campagnes encore plus efficaces.

En combinant alors les données récoltées via les cookies natifs avec celles recueillies à travers vos contenus, vous parviendrez à cibler votre audience sur des canaux variés.

Ne tardez pas à repenser votre stratégie markéting ! Les marques et médias ayant déjà mis au point des solutions pour récolter leurs données natives auront un avantage concurrentiel significatif car ils seront dans la capacité d’identifier leurs utilisateurs et de leur proposer alors du contenu personnalisé.

KPulse la meilleure solution de gestion du marché

Par Lucie Brunel, Responsable Marketing
Publié le Vendredi 20 août 2021

Partager cet article

Recommandé pour vous
Voir plus de publications
Nos dernières vidéos
Voir toutes les vidéos

Envie de devenir un expert de la gestion d'entreprise ?

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez des conseils pratiques et des ressources gratuites pour gérer votre entreprise.