L'EBE (Excédent Brut d'Exploitation) : définition et calcul

Lundi 28 juin 2021 4 minutes

L’Excédent Brut d’Exploitation ou EBE est un des éléments financiers les plus importants du compte de résultat. C’est aussi un des soldes intermédiaires de gestion (SIG) indispensables si vous souhaitez analyser la performance économique de votre cycle d’exploitation. Représentatif de la rentabilité réelle de l’entreprise, il permet de porter un jugement pertinent sur la santé financière de cette dernière. Retrouvez dans cet article tout ce dont vous avez besoin pour mieux comprendre ce que cet indicateur financier reflète vraiment, la manière dont il peut être calculé et l’intérêt de composer avec.

Pas le temps de lire ? Découvrez l'EBE en 1 minute

Qu’est-ce que l’Excédent Brut d’Exploitation ?

L’Excédent Brut d’Exploitation ou EBE est calculé comme étant la différence entre les produits et les charges d’exploitation. Cet indicateur financier traduit donc la richesse crée par une entreprise grâce à son exploitation courante. Contrairement au résultat d’exploitation, il ne prend pas en compte l’impact de la politique d’investissement de l’entreprise, les amortissements ainsi que les charges exceptionnelles. En d’autres termes, l’EBE représente le « cash-flow » dégagé par l’activité d’une entreprise c’est-à-dire, sa capacité à générer des ressources de trésorerie uniquement à partir de son exploitation. L’EBE est donc une ressource qui permet à une entreprise de maintenir et développer son exploitation et de rémunérer les capitaux engagés. Nous pouvons donc également le définir comme la part de valeur ajoutée qui revient à l’entreprise ainsi qu’aux apporteurs de capitaux.

L'EBE indique la bonne santé opérationnelle de l'entreprise. Un EBE doit toujours être positif, cela signifie que l'activité de l’entreprise est rentable. En revanche, un EBE négatif, alors appelé insuffisance brut d’exploitation, signifie que l’activité n’est pas rentable et que le chiffre d’affaire rentré n’a pas été suffisant pour couvrir les charges liées à sa réalisation. Une insuffisance brut d’exploitation reflète une mauvaise gestion de l'entreprise ou des difficultés opérationnelles qui peuvent s’avérer alarmantes.

Comment calculer l’Excédent Brut d’Exploitation ?

Il existe différentes manières pour calculer l’EBE. Il peut être évalué à partir du chiffre d’affaires, de la valeur ajoutée ou du résultat net comptable.

Calcul à partir du chiffre d'affaire

Le calcul de l’EBE à partir du chiffre d’affaire hors taxe est la manière de calcul la plus simple et courante. Le chiffre d’affaire hors taxe se trouve dans le compte de résultat. Le calcul s’effectue ensuite comme suit :

Excédent Brut d’Exploitation (EBE) = Chiffre d’affaire – Achats consommés (marchandises et de matières premières) – Consommation en provenance des tiers (loyer, électricité, assurance, avocat, comptables, honoraires experts...) + Subventions d’exploitation – Charges de personnel (salaires et charges sociales) - Impôts, taxes et versements assimilés.

Calcul à partir de la valeur ajoutée

L’EBE peut également être calculé à partir de la valeur ajoutée. Dans ce cas, la formule est la suivante :

Excédent Brut d’Exploitation (EBE) = Valeur ajoutée + Subventions d’exploitation – Charges de personnel – Impôts, taxes et versements assimilés.

Calcul à partir du résultat net comptable

Enfin, le calcul de l’EBE peut se faire aussi à partir du résultat net de l’exercice. Il est alors calculé comme suit :

Excédent Brut d’Exploitation (EBE) = Résultat net + Charges financières – Produits financiers + Charges exceptionnelles – Produits exceptionnels + Dotation aux amortissements et aux provisions – Reprises sur amortissements et provisions – Autres produits d’exploitation + Autres charges d’exploitation.

Exemple de tableau contenant l’Excédent Brut d’Exploitation

Le tableau des Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) ci-dessous vous permet de retrouver comment s’effectue le calcul de l’EBE :

Soldes Intermédiaires de Gestion Montant (en €)
Marchandises vendues
- Coût d'achat des marchandises vendues
= Marge commerciale (1)
Production vendue
+ Production stockée
+ Production immobilisée
Déstockage de production
= Production de l'exercice (2)
Marge commerciale (1)
+ Production de l'exercice (2)
- Consommation en provenance des tiers
= Valeur ajoutée (3))
+ Subvention d'exploitation
- Impôts, taxes et versements assimilés
- Charges de personnel
= EBE (4)
+ Reprise sur charges et transfert de charges
+ Autres produits d'exploitation
- Dotations aux amortissements et aux provisions
- Autres charges d'exploitation
= Résultat d'exploitation (5)
- Charges financières
+ Produits financiers
= Résultat courant avant impôts (6)
Produits exceptionnels
- Charges exceptionnelles
= Résultat exceptionnel (7)
+ Résultat exceptionnel (7)
- Impôts sur les bénéfices
- Participation des salariés
= Résultat net de l'exercice (8)

Pourquoi calculer l’Excédent Brut d’Exploitation ?

Pour une entreprise, connaitre son EBE est indispensable. Il lui permet notamment d’évaluer son modèle économique et la performance de ses activités courantes sur une période donnée. L’EBE analyse ainsi la rentabilité réelle d’une entreprise, c’est-à-dire, la rentabilité générée seulement par son exploitation. Il montre en fait sa capacité à générer du cash (de la ressource économique) et ce, indépendamment de sa politique d’investissement, d’amortissement et des produits et charges exceptionnels. L’EBE n’est en effet pas impacté par la structure financière (le mode de financement) de l’entreprise. Il peut donc être par exemple utilisé pour comparer la rentabilité économique pure entre deux entreprises appartenant à un secteur identique.

Pourquoi calculer l'Excédent brut d'exploitation ?

L’EBE permet également à une entreprise d’analyser sa maitrise des coûts. En effet, l’entreprise peut visualiser le chiffre d’affaire hors taxe généré par son exploitation et toutes les dépenses nécessaires qu’elle a engagé pour produire ce chiffre d’affaire. Par exemple, si l’EBE montre que les charges d’exploitations sont couvertes par les produits d’exploitation, alors cela signifie que l’entreprise maîtrise bien ses coûts.

D'autres indicateurs pour calculer votre rentabilité - "Marge brute et marge nette, ou comment évaluer la rentabilité d'une entreprise"

Quand calculer l'Excédent Brut d'Exploitation ?

Le calcul de l'EBE doit s’effectuer à plusieurs moments, lors :

  • De la création d'une entreprise : l’EBE apparaît alors dans votre prévisionnel financier. C’est un indicateur qui sera très étudié par votre banquier si vous désirez demander un financement.
  • D'une reprise d'entreprise : l’EBE doit être précisément étudié dans le cadre d’une reprise d’entreprise car il a un impact direct sur la valorisation de celle-ci.
  • Au bilan annuel : le calcul de l’EBE s’effectue généralement pour un exercice comptable et à la clôture de celui-ci. L’EBE apparaît donc dans les comptes annuels. Au fil des années, des comparaisons peuvent être effectuées pour suivre l’évolution de l’EBE. Cela pourra vous permettre par exemple d’identifier certains problèmes au sein de votre entreprise.

Quels autres ratios financiers à calculer à partir de l’EBE ?

L’Excédent Brut d’Exploitation est un indicateur financier très intéressant surtout lorsqu’il est comparé à d’autres indicateurs. Ainsi, à partir de l’EBE, une multitude de ratios peuvent être calculés et permettent de vous faire une idée réelle de la santé financière de votre entreprise.

Voici une liste des ratios que vous pouvez calculer :

  • Taux de marge =
    EBE / Valeur ajoutée

    Ce ratio mesure la part de valeur ajoutée conservée par l’entreprise après déduction des charges de personnels et des impôts et taxes liés à l’exploitation. C'est un indicateur de rentabilité qui analyse le rapport entre coût du travail et gain de production.

  • Taux de profitabilité =
    EBE / Chiffre d'affaires hors taxe

    Ce ratio, encore appelé taux de marge brute d’exploitation, représente la rentabilité de l’entreprise et permet de savoir si vous maitrisez vos coûts. Un bon taux de profitabilité est positif et égal ou supérieur à la moyenne du taux du secteur d’activité de l’entreprise.

  • Taux de rentabilité brute =
    EBE / Capitaux investis

    Ce ratio permet de déterminer la rentabilité économique des investissements engagés pour votre activité.

  • Capacité à convertir son EBE en trésorerie =
    Flux de trésorerie opérationnel / EBE

    A noter que si ce ratio est trop faible, cela signifie que l’entreprise a un problème en Besoin de Fond de Roulement (BFR). Ce problème peut être par exemple dû à des délais de paiement clients trop longs ou encore des stocks trop importants.

  • Free cash-flow = EBE – impôt sur le résultat d’exploitation +/- variation du besoin en fonds de roulement – investissements + désinvestissements.

    Le free cash-flow correspond au flux de trésorerie dégagé par l’entreprise et disponible pour le développement de son activité, pour investir ou pour distribuer des dividendes. Il mesure donc la marge de manœuvre d’une entreprise.

  • Ratio de couverture =
    EBE / Frais Financiers nets

    Ce ratio informe sur la liquidité de l’entreprise, c’est-à-dire, sur sa capacité à faire face aux intérêts que provoque sa dette. Ce ratio montre donc dans quelle mesure les charges financières pèsent dans l’entreprise (un ratio de 33% est estimé comme étant élevé). Les banques l’utilisent beaucoup dans le cadre de l’octroi de prêt afin de s’assurer que l’entreprise sera capable de faire face à ses dettes financières.

  • Ratio de levier financier =
    Dette nette / EBE

    Ce ratio mesure la capacité d’une entreprise à rembourser sa dette long terme à partir de son EBE. Il fournit le nombre d’années nécessaires à une entreprise pour la rembourser.

Quelle est la différence entre l’EBE et l’EBITDA ?

L’EBITDA est indicateur financier d’origine américaine qui signifie « Earnings Before Interests, Taxes, Depreciation and Amortization ». Il correspond donc au bénéfice réalisé avant déduction des intérêts, des impôts, des provisions sur immobilisations et des dotations aux amortissements. Il se calcule de la manière suivante :

EBITDA = Chiffre d’affaires – Achats et charges externes – Charges de personnel – Autres charges.

L’EBITDA est souvent comparé à l’EBE. Pour rappel, l’EBE peut se calculer de cette manière :

EBE = Chiffre d’affaires – Achat consommés – Consommation en provenance des tiers services + Subventions d’exploitation – Impôts et autres taxes – Charges de personnel.

Les deux ratios mesurent effectivement la rentabilité de l’exploitation du cycle d’exploitation sans prendre en compte la politique de financement et d’investissement mais, contrairement à l’EBITDA, l’EBE est un ratio plus véridique qui prend compte les impôts et les taxes. Certains auront donc tendance à dire que l’EBITDA est un indicateur financier trompeur puisqu’il peut cacher la situation financière réelle d’une entreprise.

En résumé

L’Excédent Brut d’Exploitation est un indicateur financier indispensable pour analyser les activités opérationnelles d’une entreprise. Il illustre les ressources réellement dégagées par l’entreprise indépendamment de sa politique d’investissement et d’amortissement. A partir de l’EBE, de nombreux autres ratios pourront être calculés et vous permettront de vous faire une idée précise de la situation financière réelle de votre entreprise. D’un point de vue pratique, vous pouvez effectuer ces calculs par vous-mêmes, ou bien vous pouvez également laisser votre comptable s’en charger. Vous pouvez aussi utiliser le logiciel de gestion KPulse qui grâce à sa section pilotage, vous permettra d’avoir en un clin d’œil, une vue claire sur la performance et la santé de votre entreprise.

KPulse la meilleure solution de gestion du marché

Par Lucie Brunel, Responsable Marketing
Publié le Lundi 28 juin 2021

Partager cet article

Recommandé pour vous
Voir plus de publications
Nos dernières vidéos
Voir toutes les vidéos

Envie de devenir un expert de la gestion d'entreprise ?

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez des conseils pratiques et des ressources gratuites pour gérer votre entreprise.